67

Writeflow : un pas de plus vers le logiciel ultime ?

Je n’ai de cesse de rechercher le workflow parfait, idéal pour mon travail de recherche. Bien sûr, les logiciels ont énormément évolué ces dernières années et des solutions sont disponibles pour gérer les bibliographies, les citations, faire des recherches sur internet et stocker les résultats, avoir accès à des données associées, effectuer des requêtes spécifiques et complexes, pouvoir partager ses données entre plusieurs ordinateurs etc… Pour résumer : ne rien oublier et tout avoir à disposition n’importe où et tout le temps .

Le problème est qu’il faut trouver la bonne combinaison de logiciels, c’est-à-dire celle qui est adaptée à sa manière de travailler, quitte à la faire évoluer en fonction des logiciels utilisés et des possibilités offertes. Dernièrement, j’utilisais la combinaison des outils suivants, par exemple pour rédiger un article :

Mellel (Traitement de texte)
Bookends (Gestion bibliographique)
Mendeley Desktop (gestion des pdfs)
TextCite (gestion des citations)
DevonThink Pro (base de données avec intelligence artificielle)
Diigo (social bookmarking)
Questia.com (lecture en ligne)

Ca commence tout de même à faire beaucoup ! D’autant plus que tout ceci n’est pas complètement satisfaisant mais, ça permettait tout de même d’être efficace et pouvoir lier un grand nombre de données.

Mais…

Writeflow est arrivé. Ce logiciel, encore en version bêta, est à mon sens proche de révolutionner l’approche que nous avons de l’interactivité possible avec les textes rédigés ou récupérés sur internet. Voyez plutôt le concept mis en image :

Image de prévisualisation YouTube

Le principe : tout élément de texte est intégré dans une base de données et peut donc être relié à n’importe quel autre élément. Cela permet également de profiter à plein des possibilités de recherches offertes par une base de données. A cela s’ajoute un outil ‘Command Tool’ qui permet d’effectuer toutes les opérations à l’aide du clavier dans une interface élégante et intuitive ; les fonctions classiques de gestion des pdfs et de la bibliographie ; les citations sont gérées de manière particulièrement intéressantes puisqu’il est possible de voir toutes les occurrences d’une citation, de la changer et que ce changement soit répercuté, ou non, sur toutes les occurrences ; pour ne citer que les fonctions les plus intéressantes. Bien sûr, il faut un temps d’adaptation pour comprendre le fonctionnement du logiciel mais une fois que cela est fait, c’est un vrai bonheur !

Le logiciel est encore en phase bêta mais l’équipe est très sympathique, réactive et a encore de nombreuses fonctionnalités prévues et qui seront implémentées dans les semaines et mois qui viennent. Cerise sur le gâteau : le concepteur est un philosophe ;-)

Allez donc faire un tour sur leur site et essayez la version démo : Writeflow

Inutile de préciser que ce logiciel est destiné aux Mac Users.

Mots-clefs :, , , , , , , ,

 
78

Google Wave, la suite

Posted by Malik on déc 2, 2009 in Geek Zone, Outils pour chercheurs(euses), outils internet

Bon, ça y est, j’ai obtenu une invitation pour le fameux Google Wave, le nouvel outil de collaboration  révolutionnaire de Google (rien que ça). Alors, pour être honnête, étant donné que je ne connais personne qui a également un compte google wave, j’avoue me sentir un peu seul…

Mots-clefs :

 
83

Un nouveau pas franchi par Google : Google Wave

Posted by Malik on oct 7, 2009 in Geek Zone, outils internet

J’avais entendu parlé il y a quelques temps d’un formidable outil de collaboration en ligne que Google préparait à travers une démo pour Iphone qui, il faut bien l’avouer, était bourrée de bugs. D’ailleurs, à la fin de la vidéo, je me souviens ne pas avoir très bien su de quoi il s’agissait. Mais, ce fameux Google Wave avait néanmoins pour ambition rien de moins que de révolutionner le travail de collaboration en ligne.
Comme toujours chez Google, cette révolution ne passe pas seulement par l’outil informatique mais également par le langage (cf. les labels dans Gmail). Ainsi, il ne s’agira pas de créer quelque chose qui s’apparente à un fil de discussion mais une « wave ».
La vidéo proposée en lien explique fort bien les choses et ce, superbe prouesse, sans aucune image réelle de Google Wave (!)

What is Google Wave on YouTube


Mots-clefs :, ,

 
74

Flock, le navigateur social

Posted by Malik on août 19, 2009 in outils internet

Vous avez peut-être remarqué le petit message en bas à gauche de mes deux précédents posts : « Blogged with the Flock Browser » ? Et vous vous demandez bien évidemment ce qu’est donc ce « Flock browser ». Il s’agit d’un navigateur web qui s’appuie sur Firefox. La dernière version (2.5) utilise ainsi les avancées de Firefox 3.0. Flock est pourtant bien loin d’être un simple clône de Firefox – ce qui n’aurait d’ailleurs absolument aucun intérêt. Il s’agit d’un navigateur « social » : il entend ainsi faciliter la connectivité avec les divers services qui nous permettent de rester en contact avec nos proches ou amis. Au menu : webmail, réseaux sociaux sous toutes leurs formes, blog etc…
Un petit exemple d’utilisation qui est à l’usage bien pratique : la publication des posts sur un blog. Au lieu d’ouvrir une nouvelle fenêtre, de se connecter à l’administration de mon blog, puis de naviguer dans les différents menus pour publier un post (même si WordPress est bien fait et simple d’utilisation), il suffit d’entrer ses identifiants de connexion une seule fois puis de cliquer sur l’icône de publication et une nouvelle fenêtre s’ouvre automatiquement avec un éditeur intégré qui permet de taper directement son post et de le publier en quelques clics. Cerise sur le gâteau : les tags sont supportés ainsi que les catégories (même si l’on ne peut choisir qu’une catégorie par post). Sans ouhblier la possibilité de se logger à plusieurs blogs.
Rendez-vous donc sur le site de Flock.

Blogged with the Flock Browser

Mots-clefs :, , ,

 
2

Un blog ? Mais, au fait, pour quoi faire ?

Posted by Malik on juil 1, 2009 in Actualités, Blog, Outils pour chercheurs(euses), outils internet

Bon, d’accord un blog. Mais au fond, pourquoi ? Simplement pour être « up-to-date » ? Vitrine universitaire ou espace personnel ?

C’est une question récurrente que je ne cesse de me poser depuis que j’ai créé ce blog… et dont je n’ai apparemment toujours pas trouvé la réponse puisque cela fait plusieurs mois que ce billet est toujours à l’état de brouillon…

Il me semble pourtant avoir trouvé un semblant de réponse. Grâce – ou à cause – de discussions à la fois avec des amis issus du monde universitaire plus ou moins récalcitrant à l’informatique et au web mais également avec des personnes complètement extérieures, avec idée plus ou moins vague et plus ou moins caricaturale du travail de chercheur. Je crois donc qu’en définitive, il s’agit ici de rendre compte de la vie quotidienne d’un(e) chercheur(euse) ou plus précisément de mon quotidien de chercheur. Et montrer ainsi que la recherche occupe une place extrêmement importante dans ma vie quotidienne – pas un jour ne passe sans une pensée pour mes différentes recherches – mais que je m’intéresse également à d’autres choses toutes plus différentes les unes que les autres.

Faire de la recherche, ce n’est donc ni vivre sur une autre planète, ni passer son temps à ne rien faire en faisant croire que l’on cherche quelque chose que l’on ne trouvera jamais.

Mots-clefs :,

 
73

Le don d’ubiquité

Posted by Malik on juil 1, 2009 in Geek Zone, Outils pour chercheurs(euses), outils internet

Avez-vous entendu parler d’Ubiquity, un plug-in Firefox lancé par le Mozilla Labs ? (La page officielle se trouve ici)

Le principe est simple : il s’agit de diminuer le nombre d’interactions avec le navigateur (c’est-à-dire pour faire vite, le nombre de clics permettant d’obtenir l’action souhaitée) au moyen d’un interprétateur de commandes. Autrement dit, il s’agirait idéalement d’écrire une ligne de texte en langage naturel et d’obtenir le résultat souhaité. Cela n’est pas sans rappeler les lanceurs d’application sous MacOS comme Quicksilver (une révélation pour moi : gain de temps énorme et possibilité d’effectuer des tas de choses sans lâcher le clavier) ou Launchbar (que je préfère désormais car extrêmement stable et rapide mais moins riche en fonctionnalité sans parler du fait que la dernière version 5 sera payante).

Bref, l’idée est donc par exemple de taper « email Pierre » et d’avoir une fenêtre gmail qui s’ouvre automatiquement, la connexion à votre compte, l’ouverture du composeur et le remplissage de l’adresse du destinataire et de l’objet seront également effectuées. Personnellement, je trouve tout de même cela assez génial. Outre le gain de temps et – surtout – le fait de ne pas lâcher le clavier, cela laisse entrevoir d’énormes possibilités car le plug-in est extrêmement flexible.

L’auteur donne plusieurs exemples d’utilisations.

Seul inconvénient : il faut apprendre les lignes de commande ;-) Ceci dit, avec un peu d’entraînement, ce n’est pas très compliqué…

Mots-clefs :, , ,

 
63

Un truc tout bête…

Posted by Malik on juin 30, 2009 in Geek Zone, Mac, Outils informatiques

que je voulais essayer depuis longtemps : brancher un écran supplémentaire sur mon MacBook Air ;-)
Il suffit pour cela d’acheter le câble Apple prévu (un peu moins de 15 pounds) et le tour est joué.

Je dois dire que c’est franchement très agréable. Je n’ai pas choisi le mode recopie vidéo, qui dans ce cas, est complètement inutile ou, en tout cas, ne correspond pas à mon utilisation. En effet, l’idée est d’augmenter la taille de l’écran afin de pouvoir mieux répartir les fenêtres en cours d’utilisation, ce qui permet un gain en rapidité et en efficacité – plus le second écran est grand, plus le gain est probant. Bref, une utilisation optimum de l’outil informatique ;-) Côté pratique, on peut choisir dans les préférences de MacOSX le positionnement des deux écrans : j’ai choisi le MacBookAir en bas et le second au dessus. La souris passe d’un écran à l’autre et l’intégration du second écran est transparente.

Voici quelques exemples :
1. Je travaille sur un texte mais souhaite avoir à disposition mon logiciel de mail et Safari afin d’effectuer des recherches sur internet et/ou consulter un ouvrage en ligne. Je place mon texte sur l’écran du MacBook Air et le reste sur le second. Je n’ai qu’à lever la tête pour consulter les différentes informations.
2. Je transcris des manuscrits que j’ai sous format informatique. Traitement de texte sur le MacBook Air et manuscrits sur le second. Honnêtement, c’est plus agréable et donne un peu plus de légèreté à la tâche.
3. Je compare différentes éditions d’un même texte dans le cadre, par exemple, d’un article. Article sur le MacBook Air et les deux versions du texte sur le second écran. C’est largement plus confortable que de passer d’une fenêtre à l’autre.
4. Ou tout simplement travailler sur un texte tout en gardant à l’écran les résultats de Wimbledon en live ;-)

Autre avantage : il suffit juste de trouver un écran. Pas de configuration, une fois le branchement effectué, tout est prêt !
A noter que le système mémorise la position des fenêtres quel que soit l’écran mais que la barre de menu reste sur l’écran principal (ici, celui du MacBook Air).
Soyons honnêtes et admettons une souris un peu moins précise et quelque peu capricieuse ainsi qu’un ralentissement de l’affichage(parfois) dû à la carte vidéo. Mais tout cela est tellement plus agréable…

Mots-clefs :,

 
56

Qui n’a jamais voulu envoyer un mail de plus de 10 Mo ?

Posted by Malik on jan 15, 2009 in Outils pour chercheurs(euses), outils internet

Pas moi. 

Alors bien évidemment, il existe des sites qui permettent d’envoyer des fichiers de tailles plus ou moins importantes mais je viens de découvrir un logiciel (gratuit) qui permet de faire cela de manière conviviale et transparente. Il autorise l’envoi de fichiers de taille illimitée, permet le partage de photos, vidéos etc… et supporte également le partage de fichiers via bitTorrent. Il s’agit de podmailing.

L’installation est on ne peut plus simple, tout comme la configuration et l’envoi se déroule comme l’envoi d’un simple email. Le destinataire reçoit alors un message email classique avec le lien vers le fichier. Quoi de plus simple ?

Mots-clefs :

Copyright © 2017 Malik’s Blog All rights reserved. Theme by Laptop Geek.